Les Jumelles
L’observation binoculaire, procure en effet un confort incomparablement supérieur à celui que vous pouvez éprouver l’oeil rivé à l’oculaire d’un instrument. Vous vous trouvez littéralement plongé dans l’Univers.
Il existe des centaines de modèles de jumelles, de toutes tailles et à tous les prix. Le modèle idéal, n’existe pas, tout dépendra de ce que vous souhaitez faire avec. Comme pour les télescopes ou lunettes, vous risquez de les conserver toute votre vie, alors même si vous devez économiser un peu plus longtemps, achetez vos jumelles chez un spécialiste et que ces dernières soient d’excellente qualité. Sachez quand même, que les prix peuvent s’échelonner de 76 euros à plus de 1.500 euros. Certains modèles très haut de gamme flirtent allégrement avec les 7.600 euros.
Elles se composent en fait de 2 petites lunettes parallèles. Leur écartement est réglable pour permettre à tous les utilisateurs de pouvoir observer. Il existe 2 types de jumelles que l’on différencie aux prismes, qu’elles renferment. On différencie, celles dites à “prisme en toit” et celles à “prisme de Porro”. Ces prismes sont en verre et destinés à dévier les rayons lumineux dans une direction souhaitée. Dans les 2 cas,l’image captée au départ est inversée, puis redressée à la sortie dans l’oculaire.

Les “prismes de Porro”, sont les plus communs,
l’objectif de la jumelle est décalé par rapport à
l’oculaire.

Les “prismes en toit”, l’axe optique de l’objectif et celui de l’oculaire sont confondus. Elles sont donc plus compactes à diamètre égal, mais plus difficiles à réaliser, vous comprendrez donc que ce type de jumelles sont plus onéreuses, il faut donc les acheter dans une grande marque. Préférez les modèles équipés de prismes en verre au baryum, le contraste des images, la transmission des couleurs en seront considérablement augmentés.

Les jumelles pour l’astronomie doivent avant tout être maniables et lumineuses. Le diamètre des objectifs est primordial puisque, associé au grossissement, il détermine la luminosité de l’image observée. Il est souhaitable que leur ouverture soit au minimum de 40 mm. Un diamètre de 50 mm reste bien adapté pour l’astronomie, car il faut savoir que plus les lentilles frontales seront grandes, plus les jumelles seront lourdes, et nécessiteront un trépied pour être utilisées dans de bonnes conditions. L’autre donnée fondamentale est celle du grossissement. Sur la plupart des jumelles, vous pouvez lire une inscription du style “7x50”. Le premier, est le grossissement dans notre exemple 7 fois et le second le diamètre des objectifs 50 mm dans notre cas. Attention, plus le grossissement est important, plus le champ couvert est petit et plus les oscillations de vos bras deviennent perceptibles et fort gênantes. Pour ma part je vous conseille une paire de jumelle 7x50, car elle est très agréable à utiliser.

avantages
un poids et un encombrement réduits très grande simplicité d’utilisation très bonne luminosité, champ très étendu idéale pour l’observation des objets diffus idéale pour le repérage d’objets dans les constellations stabilisateur d’images pour certains modèles très haut de gamme
inconvénients
matériel peu évolutif performances très limitées sur le cielprofond, car petit diamètre. montures peu adaptées au suivi des objets à fort grossissement



Nous vous invitons à lire l'ouvrage : guide du matériel et d'astronomie, collection Multiguides astronomie chez Bordas.



-->


Rechercher :
Recherche avancée
---
Médiathèque