Les lunettes

    Les réflecteurs :

Dans les télescopes de Newton,
les rayons lumineux sont réfléchis et focalisés par un miroir principal ou primaire, puis il sont renvoyés sur le côté du tube par un petit miroir incliné à 45°, appelé miroir secondaire. Le primaire est recouvert d’une fine couche d’aluminium. La présence du secondaire et de son support, appelé l’araignée, dégrade un peu les images, puisque sur le trajet des rayons lumineux. L’obstruction des Newtons reste bien inférieure à celle des Schmidt-Cassegrain ou des Maksutov-Cassegrain. Le plus populaire est le télescope de 115x900 mm. Les différences de prix s’expliquent par la qualité de la monture équatoriale avec laquelle il est livré.

avantages
inconvénients
pas d’aberration chromatique prix pas très élevé, télescope polyvalent, qui donne de bon résultat. Il est facile à fabriquer l’alignement des optiques reste assez facile, si la focale n’est pas trop courte.
l’alignement des optiques doit être systématique si on le transporte le tube est ouvert d’où risque de turbulence, dépôt de poussières. Si le tube ne peut tourner, l’oculaire est parfois difficile d’accès. Le Newton est plus lourd et plus encombrant. Si la focale est courte, attention au coma, champ de netteté plus réduit, toujours pour focale courte.




Les télescopes de Cassegrain

ont un miroir principal de courbure parabolique et un miroir secondaire hyperbolique convexe. Ce secondaire renvoie la lumière dans un tour percé au centre du miroir principal. Cette formule optique est bien adapté à l’observation planétaire et lunaire. Elle reste néanmoins assez peu répandue.

avantages
inconvénients
la position de l’oculaire dans le prolongement du tube, identique à la lunette. Le tube reste assez court. Transport facile. Se prête bien à l’observation à fort grossissement.
obstruction assez forte du secondaire champ réduit, télescope coûteux.




Les télescopes de Schmidt-Cassegrain,

sont des hybrides, des réfracto-réflecteurs, puisque le faisceau de lumière traverse une lame de verre, située à l’entrée du tube avant d’être réfléchi et focalisé par le miroir principal vers le miroir secondaire, accroché au centre de la lame de verre. Ce miroir secondaire renvoie le faisceau vers un trou percé au centre du miroir principal. Cet aller-retour de la lumière diminue la longueur totale du tube et en fait un télescope facilement transportable. L’obstruction est importante, cela se traduit par une perte de contraste en observation et photographie planétaire.

avantages
inconvénients
instrument et monture compact facilement transportable jusqu’au 200 mm. polyvalent, d’un prix relativement modéré. Oculaire facilement accessible. Tube fermé, d’où optique protégée. accessoires importants.
obstruction centrale énorme lame correctrice sensible à la buée. Alignement des optiques délicat pour un débutant. qualité des images moyenne. Au delà d’un 200 mm, la fourche et le tube sont très lourds. Accessoires chers.




Les télescopes Maksutov-Cassegrain

ressemblent aux Schmidt-Cassegrain, mais leur lame de fermeture est un ménisque. Le champ reste grand, avec un F/D important, bien que le tube reste court. Ce qui en fait des télescopes très bien adaptés à la haute résolution planétaire et lunaire.

avantages
inconvénients
images plus fines que dans le Schmidt-Cassegrain. Oculaire bien placé. Reste compact,il est donc facilement transportable.
quelques modèles seulement alignement des optiques très pointu.Plus cher qu’un Newton.



Nous vous invitons à lire le livre de Guillaume Cannat, Le guide du ciel, édité chez Nathan.



-->


Rechercher :
Recherche avancée
---
Médiathèque